Information
Nous vous proposons 56 articles de presse pour vous informer de l'actualité de l'emploi.
R2t
   En savoir plus
Consultez aussi nos conseils cv pour votre recherche d'emploi.
Le juteux placement des chômeurs par les sociétés d'intérim

Les sociétés de travail temporaire, autorisées à recruter et placer des chômeurs depuis la fin du monopole de l'ANPE en 2005, ont fait 26.500 recrutements de demandeurs d'emploi en 2006, environ trois fois plus qu'en 2005, a annoncé mercredi leur syndicat, le Prisme.

Cette activité, qui leur a apporté 65 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2006, devrait continuer à croître en 2007, a indiqué devant la presse Gilles Lafon, président du Prisme (Professionnels de l'intérim, services et métiers de l'emploi), qui regroupe plus de 550 entreprises de travail temporaire. Cette année, «le chiffre d'affaires de cette activité, qui reste encore relativement marginale comparé à l'intérim, pourrait avoisiner 85 millions d'euros d'honoraires, voire plus», selon lui.

Près de 90% des recrutements ont été réalisés en 2006 au sein du groupe des 20 plus grosses sociétés de travail temporaire, mais les PME s'y lancent aussi «face à une demande locale forte», a indiqué le syndicat professionnel. «Ce que nous espérions est en train de se réaliser : le recrutement se développe rapidement au sein des sociétés de travail temporaire, y compris les PME», a commenté Pierre Fonlupt, vice-président du Prisme.

Par secteurs d'activité, le tertiaire a représenté 61% des recrutements en 2006, dont 44% dans les services. Les plus fortes progressions comparé à 2005 ont concerné des domaines ayant des difficultés de recrutement comme le BTP ou les transports. Près des trois quarts des postes pourvus se trouvaient en province. Par catégories socioprofessionnelles, 38% des recrutements ont concerné en 2006 des ouvriers (13% en 2005), 23% des employés (38%), 22% des techniciens et agents de maîtrise (26%) et 17% des cadres (23%).
Dans 70% des cas, ces recrutements portaient sur des postes en CDI, dans 27% sur des CDD et dans 3% sur des CNE. «Environ une personne recrutée sur deux avait été intérimaire auparavant», selon M. Fonlupt. En 2006, 68% des recrutés avaient moins de 35 ans, contre 59% en 2005.

Si des entreprises de toutes tailles font appel aux sociétés d'intérim pour «externaliser une part de leur recrutement», 56% des recrutements ont été effectués pour des PME de moins de 50 salariés, selon le Prisme.

(Source : 20 Minutes)

NDLR : 65 millions d'euros de chiffre d'affaires pour 26.500 chômeurs recrutés, ça fait environ 2450 € par tête de pipe : pour sûr, c'est un bon business !



Source : Actu Chômage
166 visiteurs en ligne  Haut de page
Accueil  ·  Qui sommes-nous  ·  Services  ·  Partenaires  ·  Contact  ·  Infos légales  ·  Aide  ·  Plan du site
2014 © Copyright staremploi. Tous droits réservés.