Information
Nous vous proposons 56 articles de presse pour vous informer de l'actualité de l'emploi.
Tecxell Intérim
   En savoir plus
Consultez aussi nos conseils cv pour votre recherche d'emploi.


Outre des missions en intérim, les entreprises de travail temporaire (ETT) peuvent, depuis janvier dernier, proposer des CDD et des CDI. Résultant de la loi de cohésion sociale, cette mesure met un point final au monopole de l’ANPE sur le placement des demandeurs d’emploi. Un monopole qui était d’ailleurs déjà ébréché car seulement 40% des offres d’emploi passaient par l’agence alors que les entreprises étaient censées jusqu’alors les déposer en priorité à l’ANPE. Avec l’ouverture officielle du marché du recrutement à la concurrence, les ETT espèrent accroître encore leur influence. Pour relever ce nouveau défi, elles ont dû procéder à des réorganisations internes : « Nous avons déjà créé deux agences spécialisées dans le placement en CDD et en CDI à Paris et à Lyon, et comptons en ouvrir une autre prochainement à Marseille », indique Marc Riou, président de Kelly Services. D’autres ETT, à l’instar de Manpower ou d’Adecco, vont renforcer leurs équipes sur le terrain : « Nous allons embaucher 200 consultants en recrutement en 2005 », annonce ainsi Ariane Rolland, responsable de l’information chez Manpower. Pour remplir leur nouvelle mission, les ETT comptent s’appuyer aussi sur leurs principaux atouts : « La proximité qu’elles ont su instaurer avec les entreprises et les candidats ainsi que leur forte présence (6 300 agences) sur tout le territoire », explique François Roux, délégué général du syndicat des ETT. Sans oublier leur force commerciale : « Nous avons déjà démarché 150 000 clients pour leur proposer des CDD et des CDI », indique Christophe Catoir, directeur du placement permanent chez Adecco. Résultats des courses : Manpower aurait déjà placé 800 candidats en CDI depuis janvier, Adecco et Védiorbis 400 et Kelly Services plus de 100. Pour chaque recrutement d’un candidat en CDI, les ETT facturent à leurs clients des honoraires représentant de 15% à 20% du revenu brut annuel du salarié placé. Ce nouveau marché devrait donc constituer à terme une manne financière non négligeable pour les ETT, comme le souligne Olivier Gélis, Directeur général de RHI Intérim : « D’ici à un an, le placement en CDD et en CDI pourrait représenter 10% de notre chiffre d’affaires. »


© 20 minutes

Source : 20 Minutes
10 visiteurs en ligne  Haut de page
Accueil  ·  Qui sommes-nous  ·  Services  ·  Partenaires  ·  Contact  ·  Infos légales  ·  Aide  ·  Plan du site
2014 © Copyright staremploi. Tous droits réservés.